headerpic

 

 

Des assemblages à l’intégration


Un recueil de poèmes de LauBer
sur des sculptures de Serge Khodalitzky
 

Toute œuvre d’art possède en elle, à des degrés divers, le pouvoir de faire naître, dans l’imagination de qui la regarde, des paysages, des spectacles, des histoires et des idées. Les commentaires et les poèmes qui accompagnent chaque image du présent recueil en sont l’illustration : tout d’abord ils n’ont pas été longs à naître – leur évidence s’est imposée avec toute la magie de la spontanéité, que rien ne peut expliquer ; ensuite, les sculptures de Serge Khodalitzky auraient pu inspirer tant d’autres récits !

C’est comme ça les artistes. Ils sont fertiles, et nous les comprenons si bien qu’ils nous rendent fertiles à notre tour. Voilà, au bout du compte, ce qui reste de l’humanité : des histoires, des blagues, des poèmes, des dessins, des statues. Nul art n’est imposture.

Les textes sont de Laurenderau et de Berger. Intimement collectifs, ils ont tous été configurés, exploratoirement, en cadavres exquis. Nota bene que certaines sculptures de 2014, ayant été peintes depuis, sont de retour pour nous montrer leurs nouvelles robes. Aussi, plusieurs œuvres murales sont interprétables dans un sens (vertical) ou un autre (horizontal) ; l’une d’elle fait ainsi l’objet de deux poèmes. Enfin, la dernière image montre une Julie en projet, née d’un ventilateur.

Première diffusion le 5 avril 2015
1,99 € - 2,59 $ca sur 7switch | Poids léger | Poésies
ISBN : 978-2-923916-96-5


Plus d’infos


 

Un échantillon :

Vapotour

Vapotour est mondain.
Il a de la dégaine.
Il est fol, aérien.
Il n’est point de rengaine
Pour bien dire Vapotour.
Insecte, il est phalène.
Oiseau, il est vautour.
Et les chapeaux des dames
s’accochent à Vapotour.
Depuis le temps qu’elles rament
Allez, c’est bien leur tour.
Si Vapotour sait tant aimer
C’est qu’il sait se distendre
Et qu’on ne peut que s’éprendre
De son allure de snobinard évaporé,
Ouvert à toutes, toujours dispos.
On aime à bien s’y caresser
Mais gare à qui veut s’y frotter :
Ça barbe.
Mais sous ses jupes en pétales
Vapotour insolent étale
Du poil aux pattes, de l’incarné,
Pantoufle et touffe parfumée,
Et plus, si affinité.
Car voyez-vous, malgré son petit air d’amiral,
Vapotour est animal.
Vénal,
Dentu, il a du venin.
C’est fatal :
Vapotour est mondain.
 

[Retour…]


 

L’artiste explique sa démarche :


 
Cliquez sur l’image pour accéder à la vidéo.

Les premiers détournements figuratifs de métal brut, ont été présentés à L’Atelier Nollet en février 2014 lors d’un événement dédié, qui fut accueilli avec curiosité et enthousiasme.

Nourries de cette expérience, les créations de Serge Khodalitzky ont évolué vers la couleur et tendent maintenant, en se faisant plus petites et plus intimistes, à trouver une place au sein de l’habitat… ainsi naît l’INTÉGRATION.

L’événement d’Avril 2015 eut pour thème le résultat de cette évolution, qui veut rester dans un esprit résolument festif et sans complexe, avec toujours un petit pied de nez à la virtualité régnante.

Le sculpteur et son galleriste. À droite, Julie Éolienne terminèe. 

[Retour…]

 

 

Livres publiés


LauBer : L’Imagiaire des eaux et des pierres
LauBer : Des assemblages à l’intégration
LauBer : L’Imagiaire des pimprenelles
LauBer : L’Imagiaire vergner
LauBer : Assemblages